Le mot de Cédric Herrou, président de DTC

J’ai construit ma ferme, mon exploitation agricole au début de mes vingt ans. J’y ai construit mon idéal de vie, basé sur le respect de la terre et de l’Homme. Le rêve de mes 10 ans, un havre de paix, une terre où je serai libre. Les années sont passées, les récoltes, les saisons se sont succédé. Une vie simple, sans richesse, une bagnole pourrie, un tracteur en panne mais des tomates, des courges, des olives auxquelles les restaurants 4 étoiles de notre Côte d’azur ne pouvaient prétendre. Ma richesse était là, je profitais du temps qui passe cultivant le plaisir dans mon monde où la simplicité était une richesse.

Puis en 2015 les tempêtes guerrières et dictatoriales ont rejeté sur les rives de mes terres la réalité d’un monde que je fuyais depuis mon plus jeune âge. J’aurais pu faire comme tout le monde, nier l’évidence. J’aurais pu garder ma porte fermée mais je l’ai ouverte, simplement, par devoir d’hospitalité montagnarde. Les montagnards sont comme les marins. Ils sont émerveillés par leur milieu naturel mais le devoir de secourir dépasse l’idéologie politique, religieuse ou la conscience personnelle. C’est le devoir de l’Homme qui respecte la mer ou la montagne de défendre son semblable de ses dangers.

J’ai donc ouvert ma ferme, sans prendre conscience d’une réalité – la violence d’État – ni que ma vie allait changer. Les gardes à vue se sont succédé, les procès aussi. « L’humanitaire » ne suffisait plus. Il fallait se battre contre cette violence, je me suis donc entouré de l’association Roya Citoyenne qui soutient les aidants et les migrants par son action politique, administrative et humanitaire. Nous nous sommes spécialisés dans le juridique car il n’était pas possible de se limiter à panser les blessures causées par l’État français. Il fallait inventer un outil où nos armes seraient celles qu’utilise l’État pour nous museler. Cette arme, c’est la Justice, le droit. Une arme pacifiste accessible à tous pour que la démocratie garde comme objectif de combattre le populisme afin de protéger les plus fragiles. C’est pour cela que nous nous sommes rassemblés afin de construire DTC – Défends Ta Citoyenneté.

Cette nouvelle association ayant pour but de combattre juridiquement les dérives d’État déniant une crise mondiale qui est l’exode. Pour changer cette réalité dans un esprit combatif et pacifiste, nous ne devons pas dissocier les actions politiques, juridiques et humanitaires. Cette lutte est belle car elle incarne les valeurs fondamentales de notre devise, Liberté Égalité Fraternité. Pour la mener, nous avons besoin de Vous !

Cédric Herrou