Les cabanes arrivent bientôt !

Bonjour à tous et à toutes,

Pour inaugurer le site de l’association nous vous écrivons pour vous donner des nouvelles de la cagnotte « Un toit et des droits » que nous avons lancée en août 2017. Nous avions besoin de 25 000€ pour construire des cabanes en bois pour accueillir des réfugiés sur le terrain de Cédric Herrou, vous avez été des centaines à nous soutenir et nous avons récoltés plus de 66 000€ sans aucune couverture médiatique, nous vous remercions !

Cependant, le projet a dû être retardé pour plusieurs raisons. Des personnes d’extrême droite ont fait pression sur la plateforme Leetchi, où nous avions créé cette campagne. Celle-ci nous a alors été rendue inaccessible sur le site et il nous a fallu insister pour débloquer cette page.
Ensuite il a fallu ouvrir le compte bancaire de l’association. Encore une fois les banques se sont montrées peu coopératives du fait que le nom de « Cédric Herrou » apparaissait sur les statuts. Aujourd’hui, après 4 mois de combat administratif, nous sommes sur la dernière ligne droite et le compte devrait être ouvert d’ici quelques jours. Nous espérons être sorti de l’impasse et que la cagnotte nous sera versée sans problème par Leetchi !

Nous n’avons donc pas pu lancer les constructions pour l’hiver 2017 malgré ce que nous avions annoncé… Cela dit, beaucoup moins de personnes sont arrivées par la montagne et nous avions fait monter une caravane chauffée en plus, ce qui a permis de loger les personnes qui vivent encore au camp.

Voilà pour la part de mauvaises nouvelles. Concernant les bonnes nouvelles, voici les beaux projets que va financer la cagnotte !

Ce mois-ci, nous commencerons d’abord par fermer et isoler la cuisine qui a été construite au printemps dernier.

En février, une école d’architecture viendra au camp pendant une semaine afin de construire six cabanes qui serviront de petits logements en durs. Ces cabanes seront isolées et chauffées, et abriteront 4 personnes. Nous ne doutons pas qu’à partir du printemps, les arrivées vont reprendre… Et en attendant, ces cabanes peuvent aussi servir de logement à des personnes, à des familles, en train de faire leur demande d’asile, ou qui ont déjà un statut de réfugié mais qui sont à la rue sur Nice.

Nous aménagerons aussi de nouvelles toilettes et douches, et nous mettrons en place un système de phytoépuration pour traiter les eaux usées.

De plus, en accord avec les donateurs une partie des dons sera attribuée diverses activités de l’association comme le financement d’actions juridiques par exemple.

Nous vous tiendrons bien sûr au courant de toutes ces avancées.