Vidéos à la frontière

Aller - Retour

Cette vidéo date de juillet 2017, et a été filmée en Vintimille (Italie) et Menton Garavan (première gare après la frontière). On y voit le non-respect des procédures de droit d’asile à la frontière franco-italienne, avec notamment les atteintes manifestes des droits des mineurs, et leurs reconductions illégales en Italie. Ces scènes sont quotidiennes à la frontière. Après la diffusion de cette vidéo, le Défenseur des Droits a interpellé le Ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, pour s’expliquer sur ces pratiques. 

Dans la presse...

Festival du droit d'asile de Cannes

Cette vidéo date du 24 juillet 2017 et montre comment plus de 200 demandeurs d’asile ont été interpellés en gare de Cannes le 23 juillet avec Cédric Herrou. Cela a conduit à sa mise en examen qui est toujours en cours actuellement (janvier 2019) et au retour des 200 personnes en Italie, sans prendre en compte leur volonté de déposer l’asile.

« Lundi 24 Juillet j’ai été mis en garde à vue puis mis en examen pour « aide à l’entrée et a la circulation de personnes en situation irrégulière » alors que je suivais des demandeurs d’asile en train jusqu’en gare de Cannes afin d’être témoin d’éventuelles interpellations illégales et violations de leur droit. Le collectif CRS dont je fais partie avait pour projet de réaliser un film documentaire retraçant le parcours chaotique d’un demandeur d’asile dans les Alpes-Maritimes. Ce projet a du être précipité à cause de mon arrestation. Le présent film a été tourné en caméra cachée avec des téléphones portables et des caméras professionnelles. Il démontre les violations des droits des demandeurs d’asile qui se sont vus interpellés et reconduits à la frontière au mépris de leurs statut de demandeur d’asile, sans examen de leur demande, sans accès à des interprètes ni à leurs avocats. »

Cédric Herrou

Dans la presse...

PACA : Pas d'Asile en Côte d'Azur - par CRS (Collectif Roya Solidaire)

Août 2017 : 12 demandeurs d’asiles dont un mineur isolé attendent chez Cédric afin d’accéder à la PADA et déposer leur demande d’asile. Ils seront entravés dans leur démarche par la Police Aux Frontières et reconduits en Italie sans avoir accès à leurs droits. A l’époque nous saisissons le Tribunal Administratif qui épingle la Préfecture pour ces reconductions illégales. 

Dans la presse...